Skip to main content
padlock icon - secure page this page is secure

Études du Centre de Développement Renforcer le secteur privé dans les pays en développement L'expérience des pays du Mékong: Chapitre 1 Intégration des marchés, fragmentation de la production

The full text article is not available for purchase.

The publisher only permits individual articles to be downloaded by subscribers.

Ce chapitre présente un cadre analytique permettant d'étudier les conséquences de la restructuration mondiale de la production et du commerce pour les producteurs dans les pays en développement. L'un des plus grands changements observés dans les échanges internationaux au cours des deux dernières décennies réside dans l'émergence de chaînes de valeur mondiales et d'une nouvelle forme de partage de la production implicant de nombreux pays, chacun se spécialisant dans une phase de la production. Les processus de production sont de plus en plus interconnectés, avec des producteurs issus de pays en développement qui prennent une part de plus en plus importante dans le commerce, et qui ont des responsabilités croissantes dépassant le simple assemblage, le long des chaînes de valeur. Le progrès technologique et la libéralisation du commerce ont permis aux entreprises de la zone OCDE d'externaliser dans leurs sociétés affiliées à l'étranger ou à des fournisseurs étrangers non seulement l'approvisionnement en matières premières et en facteurs de production intermédiaires mais également, et c'est une tendance croissante, des services. Elles sont ainsi en mesure de renforcer leur spécialisation dans des fonctions et des activités à plus forte valeur ajoutée. En participant aux chaînes de valeur mondiales, les entreprises des pays en développement peuvent s'affranchir des limites dues à des marchés locaux étroits et moins sophistiqués, accéder aux marchés d'exportations dominants et étendre progressivement la gamme de produits et de fonctions qu'elles prennent en charge. La structure des récompenses et les opportunités de faire progresser les compétences en technologie et en gestion dépendent de leurs capacités et de leurs relations avec les entreprises pilotes dans la chaîne mondiale de valeur. La gouvernance de la chaîne diffère selon les secteurs, est dynamique et dépend de facteurs tant endogènes qu'exogènes tels que le progrès technologique et la complexité des normes publiques et privées affectant la production et le commerce.
No References
No Citations
No Supplementary Data
No Article Media
No Metrics

Language: French

Document Type: Review Article

Publication date: October 1, 2006

  • Access Key
  • Free content
  • Partial Free content
  • New content
  • Open access content
  • Partial Open access content
  • Subscribed content
  • Partial Subscribed content
  • Free trial content
Cookie Policy
X
Cookie Policy
Ingenta Connect website makes use of cookies so as to keep track of data that you have filled in. I am Happy with this Find out more