Skip to main content
padlock icon - secure page this page is secure

Conclusions et recommandations

The full text article is not available for purchase.

The publisher only permits individual articles to be downloaded by subscribers.

À bien des égards, le débat relatif à l'appropriation et à la conditionnalité est contre‐productif et détourne l'attention de problèmes graves que les bailleurs de fonds doivent régler de manière urgente. L'architecture internationale de l'aide a évolué de manière spontanée et présente malheureusement de graves dysfonctionnements. Reisen (2008) la décrit comme un « non‐système ». Kharas (2009) a très bien résumé les problèmes récurrents qui affectent l'aide au développement. En dépit de la volonté affichée d'y remédier (paragraphes 6 et 33 de la Déclaration de Paris), l'aide continue de se fragmenter (Banque mondiale, 2008 ; OCDE, 2008a). La charge administrative associée à l'aide et supportée par les pays bénéficiaires n'a quasiment pas diminué. La coordination est insuffisante et l'assistance technique a crû dans des proportions excessives, aux dépends de l'investissement dans les secteurs productifs et sociaux. Dans le même temps, la part de l'aide programmable par pays (c'est‐à‐dire le montant des fonds disponibles pour des projets et des programmes de développement dans les pays bénéficiaires) sur l'ensemble des flux d'aide reste trop faible. Il faut trouver une solution rapide à ces problèmes structurels.
No References
No Citations
No Supplementary Data
No Article Media
No Metrics

Language: French

Document Type: Review Article

Publication date: October 1, 2009

  • Access Key
  • Free content
  • Partial Free content
  • New content
  • Open access content
  • Partial Open access content
  • Subscribed content
  • Partial Subscribed content
  • Free trial content
Cookie Policy
X
Cookie Policy
Ingenta Connect website makes use of cookies so as to keep track of data that you have filled in. I am Happy with this Find out more