Skip to main content
padlock icon - secure page this page is secure

La conditionnalité, un phénomène en hausse ou en baisse ?

The full text article is not available for purchase.

The publisher only permits individual articles to be downloaded by subscribers.

Les implications de cette dernière évolution des politiques de conditionnalité des donneurs sont discutables et seront étudiées plus loin (chapitre 7). En principe, on peut cependant dire que la communauté des donneurs est décidée à réduire la conditionnalité et à promouvoir l'appropriation. Ainsi la Commission pour l'Afrique (2005, p. 34) a proclamé en 2005 que « les conditionnalités de politique économique (...) constituent un empiètement sur la souveraineté mais sont également inefficaces ». La même année, le Royaume‐Uni a produit un important document dans lequel le gouvernement s'engage courageusement à éliminer la conditionnalité et à adopter une démarche non interventionniste : « le Royaume‐Uni n'assortira pas son aide de conditionnalité portant sur les décisions d'orientation des politiques publiques spécifiques faits par les gouvernements partenaires et ne tentera pas non plus de leur imposer des choix en la matière (y compris dans des domaines économiques sensibles comme la privatisation ou la libéralisation des échanges) » (DFID, 2005, p. 10). Lors du sommet du G8 de Gleneagles, en juillet 2005, les dirigeants ont confirmé qu'il fallait permettre aux pays bénéficiaires de « décider, planifier et organiser leurs politiques économiques en fonction de leurs propres stratégies de développement, dont ils doivent assumer la responsabilité devant l'ensemble de leurs concitoyens ». Ce type de déclarations est de plus en plus fréquent depuis la seconde moitié des années 1990, avec les désillusions croissantes devant les résultats de l'ajustement structurel. Certains pays, comme le Canada, ont tout simplement abandonné la pratique de la conditionnalité. Au cours des dix dernières années, les appels à la réduction de celle‐ci et à une plus grande appropriation se sont faits plus pressants. Mais qu'en est‐il dans la réalité ?
No References
No Citations
No Supplementary Data
No Article Media
No Metrics

Language: French

Document Type: Review Article

Publication date: October 1, 2009

  • Access Key
  • Free content
  • Partial Free content
  • New content
  • Open access content
  • Partial Open access content
  • Subscribed content
  • Partial Subscribed content
  • Free trial content
Cookie Policy
X
Cookie Policy
Ingenta Connect website makes use of cookies so as to keep track of data that you have filled in. I am Happy with this Find out more