Skip to main content
padlock icon - secure page this page is secure

De Fiorenzuola à Galland

Buy Article:

$29.39 + tax (Refund Policy)

Cette communication se propose dans un premier temps d’esquisser brièvement le chemin parcouru par le célèbre recueil de fables d’origine indienne, le Livre de Calila et Dimna. Transmis du sanscrit à l’arabe, puis au latin, ce texte a transité par l’italien, avec le Discorso degli animali de Angelo Fiorenzuola, pour arriver enfin en France. La tradition française des fables a certainement puisé à ce texte, dont une traduction anonyme parut chez Cottier à Lyon en 1559, sous le titre “Le plaisant et facétieux discours des animaux”. Notre attention se focalise ensuite sur les rapports éventuels de dérivation entre les différents recueils qui sont en rapport avec ces fables d’origine indienne, à partir du XVe siècle. Il est question de la traduction fournie en 1579 par Pierre de Larivey (“Deux livres de filosophie fabuleuse”), de celle faite par Gilbert Gaulmin en 1644 (“Livre des lumières, ou la Conduite des roys”), et de la traduction d’Antoine Galland, au XVIIIe siècle (“Les contes et fables indiennes, de Bidpaï et de Lokman”). Une analyse philologique des différentes traductions de quelques fables extraites de ces recueils est également proposée.
No Reference information available - sign in for access.
No Citation information available - sign in for access.
No Supplementary Data.
No Article Media
No Metrics

Document Type: Research Article

Publication date: December 16, 2010

More about this publication?
  • Yearbook of the International Reynard Society
  • Access Key
  • Free content
  • Partial Free content
  • New content
  • Open access content
  • Partial Open access content
  • Subscribed content
  • Partial Subscribed content
  • Free trial content
Cookie Policy
X
Cookie Policy
Ingenta Connect website makes use of cookies so as to keep track of data that you have filled in. I am Happy with this Find out more