Skip to main content
padlock icon - secure page this page is secure

Effect of artemether on pentobarbitone sleep and electrical activity in rats

Buy Article:

$36.73 + tax (Refund Policy)

Artemether (AM), a highly effective treatment for multidrug-resistant malaria and a component of artemisinin combination therapy, has been associated with some neurotoxicity following repeated high doses. This study was aimed at investigating the effect of AM on pentobarbitone sleep and electrical activities in rats. Wistar rats received AM i.p. at 3 dose levels: 1.5, 7.5, and 15mg/kg, whereas control rats received 0.2mL of the vehicle (3% v/v Tween 80). AM administered 20min before pentobarbitone had no significant effect on the onset and duration of sleep. However, after a 7-day pretreatment, AM dose-dependently prolonged pentobarbitone sleep, as did chloramphenicol. Electroencephalogram and electromyogram recordings 20min after pretreatment showed that AM (15mg/kg) exhibited inhibitory activity similar to chlorpromazine as opposed to the excitatory effect of amphetamine. When pretreated for 7days, rats receiving 1.5mg/kg AM also showed inhibitory activity of the cortical centres, whereas desynchronization of the optic tectum and reticular formation was observed in rats pretreated with 7.5 and 15mg/kg AM. The present data suggest that although the therapeutic equivalent dose of 1.5mg/kg AM had no appreciable effects on pentobarbitone sleep but caused reduced electrical activity in rats, higher doses have more profound effects on both indices.

L’artéméther (AM), qui est très efficace dans le traitement du paludisme multirésistant aux médicaments et un composant de la thérapie de combinaison à base d’artémisinine, a été associé à une certaine neurotoxicité lorsqu’il est administré de façon répétée en fortes doses. La présente étude a eu pour but d’examiner l’effet de l’AM sur le sommeil causé par le pentobarbitone et sur les activités électriques chez les rats. Des rats Wistar ont reçu trois doses d’AM par voie i.p.: 1,5, 7,5 et 15 mg/kg, alors que les rats témoins ont reçu 0,2 mL du véhicule (Tween 80 3% v/v). L’AM, administré 20 minutes avant le pentobarbitone, n’a pas eu d’effet significatif sur le début et la durée du sommeil. Toutefois, après 7 jours de prétraitement, l’AM a prolongé en fonction de la dose le sommeil causé par le pentobarbitone, à l’exemple du chloramphénicol. Après 20 min de prétraitement, l’électroencéphalogramme et l’électromyogramme ont montré que l’AM, 15 mg/kg, présentait une activité inhibitrice similaire à la chlorpromazine, par opposition à l’effet excitateur de l’amphétamine. Après avoir été prétraités pendant 7 jours, les rats recevant 1,5 mg/kg d’AM ont aussi montré une activité inhibitrice des centres corticaux, alors qu’une désynchronisation du septum optique et de la formation réticulaire a été observée chez les rats prétraités avec 7,5 et 15 mg/kg. Ces résultats laissent supposer que la dose thérapeutique équivalente de 1,5 mg/kg d’AM n’a pas eu d’effet appréciable sur le sommeil causé par le pentobarbitone et a provoqué une diminution de l’activité électrique chez les rats; toutefois, les doses plus élevées ont eu des effets plus prononcés sur les deux indices.
No Reference information available - sign in for access.
No Citation information available - sign in for access.
No Supplementary Data.
No Article Media
No Metrics

Document Type: Research Article

Publication date: June 1, 2007

More about this publication?
  • Access Key
  • Free content
  • Partial Free content
  • New content
  • Open access content
  • Partial Open access content
  • Subscribed content
  • Partial Subscribed content
  • Free trial content
Cookie Policy
X
Cookie Policy
Ingenta Connect website makes use of cookies so as to keep track of data that you have filled in. I am Happy with this Find out more