Skip to main content
padlock icon - secure page this page is secure

Effect of the transition from high school to university on anthropometric and lifestyle variables in males

Buy Article:

$36.38 + tax (Refund Policy)

The obesity epidemic in North America has focused attention on the health risks of excess weight gain. The transition from high school to university is a critical period for weight gain, commonly referred to as the Freshman 15. The purpose of this study was to investigate the effect of the transition from high school to university on anthropometrics and physical and sedentary activities in males. A total of 108 males completed 3 study visits: the summer prior to first year university, and the ends of the first and second semesters. Outcome measures were body mass, height, body mass index (BMI), body fat, waist circumference, hip circumference, waist:hip ratio, dietary intake, and participation in physical and sedentary activities. Between the summer prior to and the end of first year university, male students experienced a significant weight gain, of 3.0 kg, with significant increases in BMI, body fat, waist circumference, hip circumference, and waist:hip ratio. Energy and nutrient intake did not change. Final body mass was significantly predicted by intention for body mass to stay the same, relative to weight loss intention. Fast aerobic physical activity significantly decreased between the summer prior to and the end of first year university, while slow aerobic physical activity, strength training, and flexibility training did not change. Computer and studying time significantly increased, while television time and hours of nightly sleep significantly decreased between the summer prior to and the end of first year university. Weekly alcoholic drinks and binge drinking frequency significantly increased over this time period. In conclusion, between the summer prior to and the end of first year university, male students gained an average of 3.0 kg, with increases in related anthropometrics. These changes may be due to body mass change intention and (or) the observed decreased physical and increased sedentary activities, but appear to be unrelated to dietary intake.

L’épidémie d’obésité en Amérique du Nord a attiré l’attention sur les risques de maladie associés à une prise de poids excessive. Le passage de l’école secondaire à l’université est une période critique concernant le gain de poids nommée « les 15 lbs de la première année » (« freshman 15 »). Le but de cette étude est d’analyser chez les hommes les effets de cette période de transition sur les caractéristiques anthropométriques et sur les activités physiques et sédentaires. Au total, 108 hommes se sont présentés aux séances d’évaluation, soit avant le début de l’année (été), après la première session (automne) et après la deuxième session (hiver) de la première année. Les variables mesurées sont les suivantes : masse corporelle, stature, indice de masse corporelle (« BMI »), gras corporel, tour de taille, tour de hanches, ratio taille:hanche, apport alimentaire, activités physiques et sédentaires. De l’été précédant le début de l’année universitaire jusqu’à la fin de cette année, les étudiants ont ajouté 3,0 kg à leur masse corporelle, un gain significatif ; les autres augmentations significatives sont le BMI, le gras corporel, le tour de taille, le tour de hanches et le ratio taille:hanche. Les apports alimentaire et énergétique ne changent pas. La masse corporelle à la fin de la première année est significativement prédite d’après l’intention de maintien de la masse relative à celle de la perte de masse. De l’été précédant le début de l’année jusqu’à la fin de la première année, on observe une diminution significative des activités physiques dites rapides; durant cette même période, les activités physiques dites lentes, l’entraînement à la force et à la flexibilité ne varient pas. Le temps passé devant l’ordinateur et le temps d’étude augmentent significativement alors que le temps passé devant le téléviseur et la durée du sommeil chutent significativement durant cette première année. On observe aussi durant cette période une augmentation de la consommation de boissons alcoolisées et de beuveries. En conclusion, les hommes prennent en moyenne 3,0 kg de l’été précédant le début de la première année universitaire jusqu’à la fin de cette même année; les valeurs des caractéristiques anthropométriques augmentent aussi. Ces augmentations sont probablement dues aux intentions de modification de sa masse corporelle ou à la diminution des activités physiques et à l’augmentation des activités sédentaires, mais ne sont apparemment pas reliées à l’apport alimentaire.
No Reference information available - sign in for access.
No Citation information available - sign in for access.
No Supplementary Data.
No Article Media
No Metrics

Document Type: Research Article

Publication date: April 1, 2009

More about this publication?
  • Access Key
  • Free content
  • Partial Free content
  • New content
  • Open access content
  • Partial Open access content
  • Subscribed content
  • Partial Subscribed content
  • Free trial content
Cookie Policy
X
Cookie Policy
Ingenta Connect website makes use of cookies so as to keep track of data that you have filled in. I am Happy with this Find out more