Skip to main content
padlock icon - secure page this page is secure

Entre souveraineté indigène et sécurité nationale : Négocier la sécurité frontalière et la culture Mohawk à Akwesasne

Buy Article:

$52.00 + tax (Refund Policy)

À partir du cas de la réserve mohawk d'Akwesasne à l'intersection entre l'Ontario, le Québec et l'État de New York, cet article analyse les liens entre l'affirmation d'une identité indigène transfrontalière et la mise en oeuvre de politiques de sécurité dans les zones frontalières. Au‐delà d'une opposition binaire entre ces deux dynamiques, nous constatons que la souveraineté indigène se trouve redéfinie au cours de processus de négociation et coopération pour la mise en place de nouvelles règles d'identification et de coopération policière. La mise en oeuvre de la sécurité frontalière s'avère paradoxalement être une opportunité politique pour les dirigeants qui souhaitent réaffirmer une souveraineté indigène : la réaffirmation d'une identité indigène par la coopération émerge comme un facteur clé de l'implémentation des politiques de sécurité frontalière entre le Canada et les États‐Unis. Based on the case of the Mohawk territory of Akwesasne, wedged between Ontario, Quebec, and New York state, this paper provides an analysis of the links between the affirmation of indigenous culture and the implementation of security policies on borderlands. The focus extends beyond political conflicts over border issues to encompass the ways in which Aboriginal sovereignty is affirmed within processes of negotiation and cooperation in the matters of identification requirements, border agents’ cultural sensitivity, and law enforcement. We find that the enhancement of border security can paradoxically be a political opportunity for local leaders to reaffirm indigenous sovereignty, and that this reaffirmation through cooperation is, at the same time, emerging as a key factor in the implementation of border security policies. Affirmation identitaire transfrontalière et politiques de sécurité se renforcent mutuellement. Les mesures de sécurité sont appropriées localement par les dirigeants indigènes. L'intégration de considérations culturelles dans les politiques de sécurité contribue à la mise en oeuvre de ces dernières.
No References
No Citations
No Supplementary Data
No Article Media
No Metrics

Keywords: border; culture; frontière; indigenous; indigène; security; souveraineté; sovereignty; sécurité

Document Type: Research Article

Publication date: March 1, 2019

  • Access Key
  • Free content
  • Partial Free content
  • New content
  • Open access content
  • Partial Open access content
  • Subscribed content
  • Partial Subscribed content
  • Free trial content
Cookie Policy
X
Cookie Policy
Ingenta Connect website makes use of cookies so as to keep track of data that you have filled in. I am Happy with this Find out more