Skip to main content

Early seedling growth of Pinus sylvestris after sowing with a mixture of stand and orchard seed in dense spacings

Buy Article:

$50.00 plus tax (Refund Policy)

Abstract:

Effects on early seedling growth of seeding stand and orchard seed of Pinus sylvestris L. in different mixtures (100, 75, 50, 25, and 0% of orchard seed) at 4-cm target spacing were quantified in one nursery and one field experiment during a 2- and 5-year period, respectively. In the field experiment, 50% mixtures at 8- and 12-cm target spacing were also studied. Seedlings from orchard seeds (OS) had in general higher growth rate than seedlings from stand seed (SS). In the nursery experiment, OS were 25% taller, had 41% larger above-soil biomass, and 18% larger root biomass than SS after 2 years when sown separately. However, root/shoot ratio was 26% less and the slenderness value (height/diameter ratio) was 11% greater for OS in comparison with SS. Stand seed in high competition, compared with low competition (mixture 75% vs. mixture 0%), were 11% taller, had 15% greater slenderness value, and 25% less root biomass after 2 years. OS had 9% greater slender value in mixture 100% compared with the 25% mixture. In the field experiment, the tallest OS in each plot were 22% taller and the largest OS had 103% larger stem volume than the tallest or largest SS when sown separately after 5 years. After a height-selection thinning to one seedling per plot at year five, 79% of the seedlings in 50% mixtures would be OS. Seedlings sown in 12-cm spacing were 69% taller and had 527% larger stem volume than seedlings in 4-cm spacing after 5 years. The investigation supports that orchard and stand seed could be direct seeded in a mixture. Low dosages of the more expensive orchard seeds could be used to obtain growth advantages. Stand seeds should be added to increase the number of seedlings to the desired spacing.

Les effets sur la croissance initiale des semis d'un ensemencement avec différents mélanges de graines de Pinus sylvestris L. pour un espacement de 4 cm ont été mesurés dans une expérience en pépinière et une expérience au champ pendant des périodes de 2 et 5 ans, respectivement. Les mélanges étaient constitués de graines provenant d'un verger à graines et d'un peuplement semencier dans des proportions de 100, 75, 50, 25 ou 0%. Des mélanges à 50% ensemencés pour des espacements de 8 et 12 cm ont aussi été étudiés dans l'expérience au champ. Les semis issus de graines provenant du verger à graines (VG) avaient un taux de croissance généralement plus élevé que les semis issus de graines produites par le peuplement semencier (PS). Après 2 ans en pépinière, les semis VG étaient 25% plus hauts, avaient une biomasse épigée 41% plus élevée et une biomasse hypogée 18% plus élevée que les semis PS lorsqu'ils étaient semés séparément. Par contre, le rapport racines/tige était 26% plus faible et le ratio d'élancement (rapport hauteur/diamètre) était 11% plus élevé chez les semis VG par rapport aux semis PS. Après 2 ans en conditions de forte compétition (mélange avec 75% de graines VG), les semis PS étaient 11% plus hauts, avaient un ratio d'élancement 15% plus élevé et une biomasse hypogée inférieure de 25% comparativement aux semis en condition de faible compétition (mélange avec 0% de graines VG). Les semis VG avaient un ratio d'élancement 9% plus élevé dans le mélange où ils représentaient 100% des semis comparativement à celui où ils ne représentaient que 25% des semis. Après 5 ans dans l'expérience au champ, les semis VG les plus hauts dans chaque parcelle étaient 22% plus hauts et les plus gros semis VG avaient un volume de tige 103% supérieur à celui des plus gros et plus hauts semis PS lorsqu'ils avaient été semés séparément. Après une éclaircie à 5 ans visant à conserver le plus haut semis dans chaque parcelle, 79% des semis dans les mélanges à 50% étaient des semis VG. Après 5 ans, les semis ensemencés avec un espacement de 12 cm étaient 69% plus haut et avaient un volume de tige 527% plus élevé que les semis ensemencés avec un espacement de 4 cm. Les résultats indiquent que les graines provenant de vergers à graines et de peuplements semenciers peuvent être semées directement en mélange. On pourrait utiliser une faible proportion de graines produites en verger à graines qui sont plus coûteuses pour obtenir des avantages en terme de croissance. Des graines provenant d'un peuplement semencier devraient être a

Document Type: Research Article

Publication date: 2001-07-01

More about this publication?
  • Published since 1971, this monthly journal features articles, reviews, notes and commentaries on all aspects of forest science, including biometrics and mensuration, conservation, disturbance, ecology, economics, entomology, fire, genetics, management, operations, pathology, physiology, policy, remote sensing, social science, soil, silviculture, wildlife and wood science, contributed by internationally respected scientists. It also publishes special issues dedicated to a topic of current interest.
  • Information for Authors
  • Submit a Paper
  • Subscribe to this Title
  • Terms & Conditions
  • Sample Issue
  • Reprints & Permissions
  • Ingenta Connect is not responsible for the content or availability of external websites
  • Access Key
  • Free content
  • Partial Free content
  • New content
  • Open access content
  • Partial Open access content
  • Subscribed content
  • Partial Subscribed content
  • Free trial content
Cookie Policy
X
Cookie Policy
Ingenta Connect website makes use of cookies so as to keep track of data that you have filled in. I am Happy with this Find out more