Skip to main content

Le [e] Est Mort. Vive Le /e/!

Buy Article:

$36.18 plus tax (Refund Policy)

Abstract:

Dans les dictionnaires de français on rencontre fréquemment, parmi les signes de transcription phonétique, le symbole [e] pour indiquer la consonne nasale palatale. Dans plus d'un manuel de phonétique on signale cependant que les prononciations [e] et [nj] se confondent, surtout dans la langue populaire. Si tel est le cas il convient de demander s'il n'est pas temps de remplacer [e] par /nj/ au niveau sousjacent. Il y a effectivement un certain nombre de phénomènes qui semblent soutenir une telle réanalyse. D'autres phénomènes, par contre, ne cadrent pas avec elle. Pour concilier les deux ensembles de faits nous proposons l'hypothèse qu'il y a un An/ au niveau sousjacent qui sera converti en [nj] au cours de la dérivation phonologique. Une telle proposition avait déjà été faite par Dell 1972 mais il ne l'avait pas étayée par une argumentation soutenue. L'hypothèse ressemble à celle faite par Leys 1970 pour le son néerlandais [e]. Leys avait proposé de considérer ce son comme le reflet superficiel de la séquence sousjacente /ng/. Booy 1980 et Trommelen 1983 ont critiqué certains aspects de l'argumentation de Leys. Nous démontrerons cependant que les inconvénients de son analyse ne se retrouvent pas dans notre approche.

Document Type: Research Article

DOI: https://doi.org/10.1075/li.8.1.10spa

Publication date: 1984-01-01

  • Access Key
  • Free content
  • Partial Free content
  • New content
  • Open access content
  • Partial Open access content
  • Subscribed content
  • Partial Subscribed content
  • Free trial content
Cookie Policy
X
Cookie Policy
Ingenta Connect website makes use of cookies so as to keep track of data that you have filled in. I am Happy with this Find out more