Skip to main content

Free Content Dose reduction of antiretrovirals: a feasible and testable approach to expand HIV treatment in developing countries

Download Article:

You have access to the full text article on a website external to Ingenta Connect.

Please click here to view this article on Wiley Online Library.

You may be required to register and activate access on Wiley Online Library before you can obtain the full text. If you have any queries please visit Wiley Online Library

Il est très improbable que les systèmes de santé dans les pays en développement soient toujours en mesure d'inscrire de nouveaux patients et de maintenir les patients sous traitement antirétroviral dans le long terme. Cela à cause de la crise économique mondiale, les orientations des bailleurs de fonds en fonction des priorités pour la santé mondiale et les changements dans les nouvelles recommandations de l’OMS pour commencer les antirétroviraux à un seuil de 350 cellules CD4/mm3, qui influeront tous sur la disponibilité de l'aide pour la thérapie antirétrovirale. Nous proposons d'explorer de toute urgence la réduction de la dose des différents antirétroviraux comme une des options possibles pour aider et maintenir le traitement antirétrovirale dans les pays en développement. Des doses plus faibles de stavudine, éfavirenz, atazanavir, darunavir, lopinavir/ritonavir, ténofovir sont à l’étude ou sont à explorer et pourraient réduire les coûts et permettre un accès plus étendu à la thérapie anti‐VIH pour les populations dans le besoin. La réduction de la dose pourrait également diminuer les effets indésirables, améliorer la tolérance et l'observance du traitement sans compromettre l'efficacité. Il est urgent de mettre en œuvre des essais de non‐infériorité assez larges, bien suivis, comparant des doses plus faibles d'antirétroviraux à celles actuellement utilisées.
No References
No Citations
No Supplementary Data
No Article Media
No Metrics

Language: French

Document Type: Research Article

Affiliations: 1:  Department of Internal Medicine, Faculty of Health Sciences, University of Botswana, Gaborone, Botswana 2:  Infectious Diseases Unit, ‘G.B. Rossi’ University Hospital, Verona, Italy 3:  Centre for Research on Health Economics, Social and Health Care Management, Università Carlo Cattaneo, Castellanza, Italy

Publication date: 2013-01-01

  • Access Key
  • Free content
  • Partial Free content
  • New content
  • Open access content
  • Partial Open access content
  • Subscribed content
  • Partial Subscribed content
  • Free trial content
Cookie Policy
X
Cookie Policy
Ingenta Connect website makes use of cookies so as to keep track of data that you have filled in. I am Happy with this Find out more