Skip to main content

Incidence de la maladie du sommeil et densité des campements de culture en forêt de Côte d'Ivoire: possibilité de prédiction des zones á risques pour la mise en place précoce d'un réseau de surveillance

Buy Article:

$51.00 plus tax (Refund Policy)

Abstract:

Résumé

Un réseau de surveillance basé sur les Soins de Santé Primaires apte á détecter les cas rapidement et á maintenir la prévalence de l'endémie á un niveau acceptable semble être une bonne alternative á l'intervention ponctuelle d'équipes mobiles pour la lutte contre la maladie du sommeil en forêt de Côte d'Ivoire. Il est difficile de concevoir qu'un réseau de surveillance puisse être mis en place partout. Il faut donc identifier les zones les plus á risque et, pour ce faire, il est essentiel de trouver un indicateur adéquat. L'étude des données recueillies dans plusieurs foyers de la forêt ivoirienne met en évidence une corrélation étroite entre la densité des campements de culture par kilomètre carré et le risque épidémiologique (r= 0983; P < 0,05). L'installation de la maladie du sommeil est liée á plusieurs facteurs, le principal étant l'homme. Son action sur l'environnement modifie les relations qu'il entretient avec les glossines. Le risque épidémiologique, et donc l'incidence de la maladie, vont croá(r)tre jusqu'au moment oú la pression humaine étant trop forte, les conditions de survie du vecteur ne seront plus assurées entraá(r)nant l'arrêt de la transmission. Cette hypothèse est validée par la corrélation existant entre d, la densité de campements au kilomètre carré et i l'incidence cumulée: i = 0988 d − 0967 (r= 0,951). Ainsi la prévalence serait de 0,5%á partir d'une densité de 1,5 campements par km2; elle serait de 1%á partir d'une densité de 2. Les premiers résultats de l'utilisation de la télédétection indiquent qu'il devrait être possible de délimiter rapidement les régions forestières oú la densité de campements de culture a atteint une valeur critique justifiant la mise en place des structures et protocoles de surveillance.

In the forests of Cáte d'Ivoire a surveillance network is needed to quickly and continuously detect cases of Human African Trypanosomiasis (HAT). This requires knowledge of high risk areas, and thus of an appropriate epidemiological indicator. Study of several HAT foci in Cáte d'Ivoire shows a striking correlation between epidemiological risk and settlement density by square kilometer (r= 0983; P < 0,05). Epidemiological risk and disease incidence will increase up to the point when human influence eradicates the vector. This hypothesis is supported by the correlation between settlement density (d) and cumulative incidence: i = 0988 d − 0967 (r= 0.951). The prevalence would be 0.5% from 1.5 settlements per km2, and 1% from a density of 2. The first results of remote sensing indicate that it is possible to identify forest areas where settlement density has reached a critical level.

Document Type: Research Article

DOI: https://doi.org/10.1046/j.1365-3156.1999.43380.x

Publication date: 1999-03-01

  • Access Key
  • Free ContentFree content
  • Partial Free ContentPartial Free content
  • New ContentNew content
  • Open Access ContentOpen access content
  • Partial Open Access ContentPartial Open access content
  • Subscribed ContentSubscribed content
  • Partial Subscribed ContentPartial Subscribed content
  • Free Trial ContentFree trial content
Cookie Policy
X
Cookie Policy
Ingenta Connect website makes use of cookies so as to keep track of data that you have filled in. I am Happy with this Find out more