Innovations to reduce residential energy use and carbon emissions: an integrated approach

$48.00 plus tax (Refund Policy)

Download / Buy Article:

Abstract:

.

French
Les recherches en matière de durabilitéénergétique suscitent un regain d’intérêt dûà l’importance croissante attribuée à la question des changements climatiques et à la ratification du Protocole de Kyoto par de nombreux pays. Une efficacitéénergétique accrue et la substitution de carburants contenant moins de carbone sont proposées comme principales solutions pour réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) et les changements climatiques qui les accompagnent. Le secteur résidentiel joue un rôle important dans ces améliorations car il représente 22 % de la consommation mondiale d’énergie. Ce rapport illustre l’intégration de quatre dimensions des questions énergétiques dans une simple étude communautaire concernant la région de Waterloo, au Canada. Il surmonte tout d’abord les limitations de l’application d’une démarche unidisciplinaire aux études énergétiques en reconnaissant l’importance du contexte social dans la mesure du potentiel de réduction de la consommation énergétique. Dans notre analyse, le potentiel « socio‐technique » de réduction de la consommation résidentielle de 25 % est inférieur aux mesures traditionnelles du potentiel technique, mais il est considéré plus facilement réalisable. Deuxièmement, le rapport examine dans quelle mesure le transfert de la mise en œuvre aux collectivités locales peut améliorer l’efficacité d’un programme d’efficacitéénergétique national (EnerGuide for Houses ou EGH). Des expériences contrôlées de marketing ont révélé des taux de réponse plus élevés pour les matériaux soulignant les partenaires locaux. Troisièmement, la capacité locale développée par les diverses parties intéressées (conseils municipaux, gouvernement régional, administrations fédérales, services publics locaux, sociétés locales, organisations environnementales non gouvernementales et l’université locale) a été un facteur majeur pour éliminer les nombreux obstacles à l’action. Quatrièmement, les questions d’efficacitéénergétique et de substitution des carburants ont été traitées par un sondage des résidents sur leurs attitudes, puis par la comparaison des résultats du sondage à leurs attitudes réelles. Par exemple, lors de l’introduction de « l’électricité verte » sur le marché résidentiel de l’Ontario, on compara le pourcentage des résidents déclarant être prêts à payer pour ce service à leur taux réel d’abonnement. L’intégration de ces quatre composants dans une seule étude offre un modèle qui peut être étudié et adapté pour répondre aux besoins d’autres projets.

Document Type: Research Article

DOI: http://dx.doi.org/10.1111/1541-0064.00006

Affiliations: 1: Department of Geography, Faculty of Environmental Studies, University of Waterloo, Waterloo Ontario, N2L 3G1 ( pparker@fes.uwaterloo.ca) 2: Environment and Business Program, Faculty of Environmental Studies, University of Waterloo, Waterloo Ontario, N2L 3G1 ( irowland@fes.uwaterloo.ca) 3: Adaptation and Impacts Research Group, Environment Canada, University of Waterloo, Waterloo Ontario, N2L 3G1 ( dj2scott@fes.uwaterloo.ca)

Publication date: June 1, 2003

Related content

Tools

Favourites

Share Content

Access Key

Free Content
Free content
New Content
New content
Open Access Content
Open access content
Subscribed Content
Subscribed content
Free Trial Content
Free trial content
Cookie Policy
X
Cookie Policy
ingentaconnect website makes use of cookies so as to keep track of data that you have filled in. I am Happy with this Find out more