Skip to main content

Capital Market Efficiency and the Effects of Dividend Announcements on Share Prices in Nigeria

Buy Article:

$43.00 plus tax (Refund Policy)

Abstract: 

An efficient market is one in which prices fully reflect available information. An implication of an efficient market is that no excess returns can be made from this information because current prices already reflect the information. However, excess returns (if any) should not be statistically significant from zero ( Fox and Opong, 1999). The overall aim of this study is to test if the Nigerian stock market efficiently reacts to dividend announcements in price adjustments. This study extends and improves on previous studies by assessing the speed with which share prices adjust to the information contained in dividend announcements using daily data on the Nigerian stock market. The total number of announcements examined in the Notice to Dealing Members’ File of the Nigerian Stock Exchange from 1991 to 1999 totalled 990. The study covered only 595 cases of annual dividend announcements during this period. To determine the short‐run reactions to dividend, the author calculated market adjusted buy‐and‐hold returns for the samples for the three‐day event period (that is from the day before the announcements to the day after), for the 21‐day and 61‐day event windows. The results revealed that there were excess returns and the cumulative excess returns were significant for 30 days before and until 25 days after dividend announcements for dividend paying firms. It points to the fact that the Nigerian stock market is not semi‐strong efficient. Résumé:

Un marché est efficient si les prix actuels reflètent toute l’information publique disponible. Un marché efficient suppose que cette information ne peut être exploitée pour réaliser des gains, parce que les prix actuels la reflètent déjà. Dans le cas où des gains peuvent être réaliser, ils ne peuvent en aucune façon être sensiblement supérieurs à zéro, d’un point de vue statistique ( Fox et Opong [1999]). La présente étude a pour objectif global de vérifier si la Bourse des valeurs nigériane est suffisamment réceptive aux déclarations de dividende, lors de l’ajustement du cours d’une action. Elle vient compléter et améliorer des études antérieures sur cette question, en évaluant la vitesse à laquelle le cours d’une action s’adapte aux informations contenues dans des déclarations de dividende qui utilisent les données publiées quotidiennement sur le marché boursier nigérian. Quelque 990 déclarations figurant dans des avis de dividende émis entre 1991 et 1999, et classés dans les dossiers des courtiers membres de la Bourse des valeurs nigériane, ont été examinés au total. L’étude ne porte que sur 595 déclarations annuelles de dividende effectuées durant cette période. Pour déterminer la réceptivitéà court terme du marché boursier nigérian à l’égard de ces 595 déclarations de dividende, l’auteur a calculé‐ sur une période de trois jours (allant de la veille au lendemain du jour où les déclarations ont été effectuées ‐ les revenus ajustés des actions reliées au marché immobilier, achetées et mises en sauvegarde, pour les guichets à 31 et 61 jours. Il en conclut que le revenu des actions est largement excédentaire et l’excédent cumulatif sensiblement élevé 30 jours avant et jusqu’à 25 jours après que les entreprises versant des dividendes ont fait des déclarations y afférentes. Cela montre que le marché boursier nigérian n’est pas efficient selon la forme semi-forte.
No References
No Citations
No Supplementary Data
No Data/Media
No Metrics

Document Type: Research Article

Publication date: 2003-12-01

  • Access Key
  • Free content
  • Partial Free content
  • New content
  • Open access content
  • Partial Open access content
  • Subscribed content
  • Partial Subscribed content
  • Free trial content
Cookie Policy
X
Cookie Policy
Ingenta Connect website makes use of cookies so as to keep track of data that you have filled in. I am Happy with this Find out more